ÊTRE HUMAIN AUJOURD’HUI

‘’Du progrès POUR l’humain au progrès DE l’humain’’

L’actualité traite principalement de la pandémie par le covid 19 qui atteint tous les pays. Elle démontre que l’humanité dans son ensemble est confrontée à des risques qui franchissent continents et frontières.

Cette infection virale a probablement une origine naturelle, mais elle révèle et réveille les autres risques auxquels nous sommes confrontés pour la première fois dans notre histoire, et qui ont pour origine les activités humaines.

Sans qu’elle soit exhaustive, une liste des principaux peut être suggérée :

  • Liés à l’écologie, (destruction de l’environnement, disparitions d’espèces vivantes, air et eau perverties, catastrophes climatiques, émigrations massives, guerres…)
  • Liés au numérique et à l’intelligence artificielle (réduction à l’homo-économicus, fichages généralisés, restrictions des libertés, gestion mathématique de l’humain et des sociétés.)
  • Liés à la génétique et aux sciences de la vie (manipulations génomiques, risques de guerre bactériologique et virale, transhumanisme, création de ‘’’chimères’’, eugénisme…exploitation économique de la maîtrise des gènes et de la vie…)
  • Liés à la prolifération des armes nucléaires et chimiques, et aux capacités de les envoyer en tous points de la planète.

Il en résulte que les changements et involutions auxquels nous sommes confrontés sont de plus en plus rapides, nombreux et importants. Ils nous sollicitent dans nos capacités d’adaptation individuelles et collectives et plus particulièrement dans notre capacité d’anticipation.

Ils compromettent l’union et stimulent toutes les séparations ; l’humain < > la nature, l’humain < > les autres humains, l’humain < > les autres espèces vivantes, l’humain < > la planète, l’humain < > la vie, et finalement l’humain < > lui-même.

Ainsi se ressent pour beaucoup, une perte de sens, de devenir, et d’espérance.

Et c’est de notre survie en tant qu’espèce qu’il s’agit.

Nous sommes donc convoqués à une nouvelle façon d’être et de devenir.

L’objet de cet ouvrage est d’ouvrir à cette réflexion et d’en proposer une synthèse dans une approche multidisciplinaire. Il se veut support de reconstruction de liens en mutuelles satisfactions et suggestions d’autorités nouvelles et pertinentes au niveau mondial pour les risques planétaires, dans le respect des identités et souverainetés nationales.

En synthèse, il s’agit de passer de la compétition à la coévolution, et ainsi de retrouver sens, devenir et espérance.

C’est un immense chantier.

Il commence par vous, et les deux heures que j’espère de réflexion mais aussi de distraction et de plaisir dans votre lecture de cet ouvrage.

Christian Hyerlé.

               ebook et papier : https://www.amazon.fr/dp/2957273918

                         YouTube : UCbfj3uWmC2Ak1BRiVN9e6QA

Laisser un commentaire